Anthropologie politique de la mémoire
Parcours : Anthropologie sociale et culturelle

  • Cours (CM) 18h
  • Cours intégrés (CI) -
  • Travaux dirigés (TD) -
  • Travaux pratiques (TP) -
  • Travail étudiant (TE) -

Langue de l'enseignement : Français

Description du contenu de l'enseignement

Depuis les travaux fondateurs de Maurice Halbwachs dans les années 1920, les recherches portant sur la mémoire, dans sa dimension « collective » en particulier, constituent un objet d’études très fécond en sciences sociales, et notamment en anthropologie. L’approche anthropologique de la mémoire s’interroge moins sur le passé lui-même que sur les usages et représentations qu’il suscite au présent : quels sont les événements « mis en mémoire » et ceux laissés de côté ? Qui participe de cette mise en mémoire (l’Etat, des communautés locales et/ou transnationales, des groupes de victimes, des acteurs associatifs) ? Comment évoque-t-on le passé dans nos sociétés (à travers quels gestes, quels objets, quelles rhétoriques) ? Quels sont les enjeux de ces processus de remémoration ?
A partir de l’étude de textes classiques et contemporains, et d’une réflexion menée sur un cas ethnographique de mémorialisation, ce cours constitue une initiation à l’anthropologie de la mémoire, à ses notions, auteurs et questionnements principaux mais également à sa démarche empirique, à ses sources et à ses enjeux les plus contemporains.
 

Compétences à acquérir

L’objectif de ce cours est double. Il s’agit d’une part de développer l’acquisition de connaissances fondamentales sur les principaux auteurs, outils conceptuels et questionnements traversant le champ de l’anthropologie de la mémoire ; d’autre part, il s’agit de renforcer ses compétences ethnographiques et d’analyse, en élaborant une réflexion empiriquement fondée sur les enjeux mémoriels contemporains.
Le cours s’appuie sur des compétences déjà structurées, qu’il contribuera à développer : une aptitude à la lecture critique d’articles scientifiques, à leur mise en perspective avec d’autres connaissances pour repérer des mécanismes transversaux ou des logiques récurrentes dans les processus mémoriels ; une aptitude à la présentation orale et écrite de ses recherches.
 

Contact

Responsable

Jeanne Teboul


MASTER - Ethnologie