Search & Find
Accueil
Accueil   >   Recherche   >   Publications : Travaux de recherche des étudiant.e.s de l’Institut d’ethnologie

Travaux de recherche des étudiant.e.s de l’Institut d’ethnologie

Actes de la journée inter-années 2018.

Sous la direction de Luisa Arango, Geremia Cometti, Matthieu Louis et Gaëlle Weiss
avec la collaboration de Léa Bernard et Elena Landmann

Institut d'Ethnologie de l'Université de Strasbourg, 250p.

Présentation

Cet ouvrage collectif, qui présente dix articles issus des réflexions et des travaux de terrain d’étudiants de l’Institut d’ethnologie de l’Université de Strasbourg, est le fruit d’une collaboration entre étudiants et enseignants de cet institut qui fêtera ses soixante ans d’activités pédagogiques et de recherche en 2020. Il s’inscrit dans le prolongement de la deuxième journée inter-années organisée le 2 mai 2018 par l’Association d’ethnologie dans la salle des conférences de la Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme d’Alsace (MISHA). Les étudiants ont présenté lors de cette journée leurs travaux de terrain dans les conditions réelles d’un colloque scientifique. Ces présentations orales et la rédaction des articles pour ce livre ont été un véritable espace de dialogue qui a offert aux étudiants la possibilité de transmettre et de valoriser le résultat de leurs enquêtes, tout en les préparant aux activités professionnelles de la recherche académique. Leurs contributions originales témoignent de la diversité des terrains à partir desquels l’ethnologie invite à repenser la complexité des phénomènes sociaux et culturels. Ce deuxième numéro constitue  avant tout une vitrine pour les travaux que mènent nos étudiants au cours de leur cursus au sein de notre institut.

Téléchargez le livre dans la page de l’Institut d'ethnologie.

Liste des auteurs :

  • Eponine BELCOUR est étudiante à l'université de Strasbourg, où elle a validé sa première année de master en anthropologie sociale. Après deux ans en CPGE, elle est partie étudier à La Sapienza de Rome où elle s'est intéressée à l'anthropologie théâtrale. Ces premiers travaux de recherche marquent le début de ses questionnements concernant les enjeux de conservation des patrimoines immatériels et de transmission des techniques.
  • Léa BERNARD obtient une licence en ethnologie (2018) pour laquelle elle réalise un terrain à La Cimade de Strasbourg après avoir obtenu une double-licence droit-langues (2016). En 2019, dans le cadre d’un échange universitaire d’un semestre à l’Université nationale de Colombie (UNAL), elle effectue une ethnographie auprès de pêcheurs du Pacifique colombien (Chocó) et valide le M1 d’anthropologie sociale de l’université de Strasbourg.
  • Aurélien BILLAUT a obtenu une licence d’histoire de l’art et d’archéologie à l’université de Besançon, avant d’intégrer le master d’anthropologie sociale et culturelle à l’université de Strasbourg. Il a travaillé durant ce master sous la direction de M. Denis Monnerie. Il étudie dorénavant à l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS) à Marseille et effectue son terrain au Vanuatu.
  • Étienne CLAUSSE est diplômé de la licence en sciences sociales mention ethnologie de l’université de Strasbourg, et du BTS en productions animales de l’Institut rural d’éducation et d’orientation (Les Herbiers, Vendée). Après une recherche en anthropologie de la santé sur les guérisseurs et magnétiseurs alsaciens (France), il a étudié les réseaux de Français à l’étranger au sein de la ville de São Paulo (Brésil).
  • Eurydice DEVOS obtient une licence de sociologie et d’ethnologie à l’université de Lille, pendant laquelle elle effectue un échange universitaire à l’université de Ryukyu (Okinawa, Japon). Elle intègre ensuite le master d’anthropologie sociale de l’université de Strasbourg et réalise un terrain à Khartoum (Soudan) afin d’y étudier les savoirs et pratiques liés aux oiseaux.
  • Hélène FALIZE a obtenu une licence en arts du spectacle vivant (cinématographie, danse et théâtre) et une licence en ethnologie. Elle a validé le M1 d’anthropologie sociale de l’université de Strasbourg qu’elle poursuit actuellement en M2 de muséologie, gestion et administration des collections. Elle s’intéresse plus particulièrement à l'ethnobotanique, une science au croisement de l'ethnologie et de la botanique.
  • Marc-Emmanuel GRANDGEORGE est titulaire d’un master 1 en ethnologie et d’un master 1 en psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse de l’université de Strasbourg. Il s’intéresse particulièrement aux relations et interactions de l’Homme à son environnement. Il effectue son terrain au Gabon dans la région du Moyen-Ogooué et travaille majoritairement sur le Bwiti misoko assenguedia et le Mwiri des Massango.
  • Elena LANDMANN a validé à l’université de Strasbourg un diplôme de licence en ethnologie après avoir suivi des études en classe préparatoire aux grandes écoles et un master professionnel sur les problématiques du patrimoine, effectué en partie dans la ville marocaine de Tétouan. Actuellement en master, ses principaux thèmes de recherches touchent à l’anthropologie sociale et culturelle du patrimoine, de la ville, et de l’alimentation en Afrique du Nord.
  • Laura PERROT, née en 1995 en France, a d’abord fait des études au Canada afin de devenir guide en tourisme d’aventure. Cette voie lui a permis de découvrir les cultures autochtones qui l’ont menée en anthropologie. En 2017, elle valide la licence en ethnologie de l’université de Strasbourg. Elle s’intéresse principalement aux transformations linguistiques et culturelles liées au tourisme.
  • Hervé TRITSCHBERGER est titulaire du master d’anthropologie sociale et culturelle de l’université de Strasbourg. Il étudie actuellement au sein du master professionnel « Études internationales et européennes » spécialité « Études latino-américaines » de l’Institut des hautes études de l’Amérique latine à Paris. Sensible à la transmission des savoirs, il s’intéresse particulièrement au patrimoine immatériel de France et du Brésil.