Search & Find
Accueil
Accueil   >   Formation   >   Master   >   Sociologie   >   Intervention Sociale, Conflits et Développement

Master Intervention Sociale, Conflits et Développement

Master Mention Sociologie - Spécialité « Intervention sociale, conflits et développement »

Dans une perspective d’ouverture sur l’Europe et le monde, ce diplôme propose un enseignement théorique et méthodologique, offrant des possibilités d’échanges interdisciplinaires dans le champ des sciences sociales, à l’intérieur d’un tronc commun pour les étudiants de première année.

Objectifs de la spécialité Intervention sociale, conflits et développement

La spécialité Intervention sociale, conflits et développement vise spécifiquement l’acquisition de connaissances et de méthodes de réflexion pour analyser et comparer les logiques et les dynamiques des politiques sociales développées au cours de ces dernières années en France et en Europe, pour identifier les missions confiées à l’action sociale et les caractéristiques de l’intervention sociale et, enfin pour développer des compétences incluant les nouvelles problématiques et les situations des populations vulnérables. Les enseignements sont assurés par des professionnels pour partie, afin d’être en prise avec l’évolution des réalités professionnelles. Des dispositions spécifiques sont prévues pour les étudiants de formation continue afin de répondre à leurs contraintes professionnelles, aux particularités de leurs préoccupations. Cette formation permet :

  • aux étudiants de formation initiale de s’inscrire dans une dynamique de professionnalisation,
  • aux professionnels des secteurs de l’insertion, du social et du médico-social de valider leurs compétences professionnelles et de les inscrire dans une perspective de recherche, 
  • aux demandeurs d’emploi, de se requalifier professionnellement en suivant une formation universitaire.

La spécialité s’attache particulièrement à préparer les étudiants à :

  • la compréhension des enjeux qui traversent l’intervention sociale au regard des modes de problématisation actuelles du social,
  • la maîtrise des méthodes et des techniques en sciences sociales,
  • l’acquisition finalisée de connaissances relatives aux organisations, aux acteurs, aux pratiques sociales dans les différents champs concernés par le diplôme,
  • la construction de projets s’appuyant sur leur capacité à rendre compte des situations sociales et pour mettre en œuvre des dispositifs d’action pertinents.

L’accès à la formation

Pour être admis en Master 1, les candidats doivent justifier :

  • d’une Licence dans le même domaine que le Master ;
  • d’un diplôme national conférant le grade de Licence dans un domaine compatible avec celui du diplôme national de Master.

L’entrée peut aussi se faire par validation des acquis d’études et d’expériences au vu du dossier, des travaux et des recherches menés par le candidat.

Pour être admis en Master 2, les candidats doivent justifier d’une première année de Master ou d’un diplôme national de Maîtrise, dans un domaine compatible avec celui du diplôme national de Master.

L’entrée peut aussi se faire par validation des acquis d’études et d’expériences au vu du dossier, des travaux et des recherches menés par le candidat.

La formulation d’un projet professionnel est demandée à tous les candidats.


Directeur d’études

  • Mme Myriam KLINGER
  • Mme Catherine DELCROIX

Devenir des étudiants

Témoignages

« Ma formation de Master en Sociologie mention « Intervention sociale, conflits et développement» m’a amené de nombreuses clés de compréhension et compétences qui sont mobilisables dans le champ de l’intervention sociale. Tout d’abord, ce sont les enjeux qui traversent les politiques sociales que j’ai pu saisir dans le cadre des cours magistraux, et les séminaires organisés m’ont permis de les mettre en relation avec les pratiques professionnelles, donc de voir les effets de ces politiques sur les pratiques. Ce Master a influencé de façon non négligeable ma vision de la nécessité d’articuler recherche et pratiques, particulièrement dans un domaine tel que le travail social. Ceci se traduit bien par mon parcours de doctorat réalisé en contrat CIFRE à l’Observatoire national de l’enfance en danger. »
Sara CHAIEB

« - Je poursuis ma recherche-action "construire ensemble l'école de la réussite de tous" dans le groupe scolaire Sainte Aurélie à Strasbourg.  
- J'interviens dans la formation des futurs enseignants à l'EPSE avec des M1 en tant que vacataire. J'ai donné deux conférences pour présenter ma recherche-action et j'ai animé des ateliers autour de la thématique de "l'école et ses différents partenaires".
- je vais intervenir également dans la formation des animateurs et des ATSEM de la ville de Strasbourg  dans le cadre du projet éducatif local.
Pour ces trois missions, c'est clairement ma double casquette qui est un atout pour moi: à la fois mon expérience professionnelle en tant qu'enseignante pendant plus de 20 ans et ma formation universitaire.  Pour la formation universitaire, c'est à la fois le travail et la réflexion menés avec Madame Delcroix dans le cadre de l'enquête inter-année, et de mes deux mémoires qui ont été très porteurs, ainsi que les cours et interventions, notamment en M2. »
Dominique Destouches

« A l'issu du master, j'ai cherché du travail pendant 1 an environ. J'ai débuté comme conseillère en insertion professionnelle dans une association à Strasbourg.
Par la suite, j'ai occupé différents postes de ce type (formatrice accompagnatrice en insertion pro.) pour des associations et entreprises, dans ma région d'origine (Normandie).
Je travaille depuis mars 2013 pour une commune, toujours sur le même poste. J'ai obtenu le concours de rédacteur, je suis donc stagiaire de la fonction publique.
J'espère donc par la suite pouvoir évoluer sur des postes de chargée de mission qui correspondrait mieux à mon niveau d'études. »
Anaïs DESCHAMPS.

« Je suis Agent de développement local pour l'intégration. J'interviens auprès des acteurs (associatifs, professionnels et élus) et non directement auprès des populations. Mon travail consiste à mettre à disposition des acteurs des ressources (documentaires, méthodologiques, techniques.), d'organiser des temps d'échanges, de capitaliser des expériences, de produire des connaissances, susceptibles d'optimiser le travail de ces acteurs. Mon action s'inscrit dans le cadre plus général du "centre de ressources intégration" porté par l'ORIV. »
Martine THIEBAULD

Le 9 décembre 2016
De 10h00 à 17h00
2A rue de la Fonderie 67000 Strasbourg - amphi
Le 9 décembre 2016
De 14h00 à 17h00
Salle Europe - MISHA
nov. 7 2016

Upper Rhine Cluster for Sustainability Research www.sustainability-upperrhine.info (site en...