Search & Find
Accueil
Accueil   >   Formation   >   Master   >   Sociologie   >   Inégalités, discriminations, enquêtes, terrains (INEDITE)

Inégalités, discriminations dans le monde du travail
Parcours : Inégalités, discriminations, enquêtes, terrains (INEDITE)

    • Cours (CM) 24h
    • Cours intégrés (CI) -
    • Travaux dirigés (TD) -
    • Travaux pratiques (TP) -
    • Travail étudiant (TE) -

    Langue de l'enseignement : Français

    Description du contenu de l'enseignement

    Le cours a pour objectif d’introduire les étudiants à l’analyse de discriminations et des inégalités dans le monde du travail et plus particulièrement dans les relations professionnelles. Le cours aborde les enjeux politiques et économiques liés la lutte contre les inégalités et discriminations au travail ainsi que la question de la quantification des inégalités et discriminations dans le travail en lien avec l’étude des politiques publiques qui visent à les réduire. Seront également abordés les politiques de management de la diversité et les dispositifs conventionnels en vigueur. Une attention particulière est accordée à la mobilisation du droit de la discrimination, notamment celui de la discrimination syndicale, et à la façon dont celui-ci impact les relations professionnelles.
    Après une introduction qui retrace la généalogie des notions de « discrimination » et « d’inégalités », entre sociologie et droit, et qui prend pour objet à la fois les conditions socio-historiques et politiques de leur émergence et les débats théoriques qui s’articulent autour d’elles, deux séances sont consacrées à l’analyse des inégalités et de discriminations de genre et de race dans le monde de travail à partir de l’analyse de textes qui présentent des d’enquêtes de terrain auprès d’aides à domiciles ravisés, des ouvriers de chantier ségrégées, des conseillères techniques sportives empêchées de faire carrière, etc. Cette double perspective à la fois sur les politiques publiques qui traitent des questions de es discrimination et d’inégalité et des mondes professionnels où ces problèmes surgissent et structurent les relations sociales, se retrouve dans les séances suivantes, dont les thèmes s’inscrivent plus spécifiquement dans le domaine des relations professionnelles. Sont abordés la gestion de la « diversité » par les entreprises, le traitement judicaires de la discrimination syndicale, l’expérience des discriminations sur le mar ché du travail, les négociations d’égalité salariale etc.
     

    Compétences à acquérir


    Objectifs pédagogiques / compétences
    -introduire les étudiants aux principales approches en termes de discrimination et d’inégalité ainsi qu’à la mobilisation de celles-ci dans le cadre de recherches empiriques dans le monde de travail et plus particulièrement des relations professionnelles
    -développer une attitude critique envers des textes sociologiques, perfectionner la méthodologie de l’exposé oral, développer l’esprit de synthèse ainsi qu’une culture de discussion
    -connaître les différents dispositifs et politiques publiques autour de l’inégalité et de la lutte contre les discriminations dans le monde du travail
    -Connaitre les acteurs qui portent ces politiques publiques et qui mobilisent ces dispositifs
     

    Bibliographie, lectures recommandées

    Agora Débats/Jeunesses, 2011, « L’expérience de la discrimination : les jeunes et l’accès à l’emploi », Agora débats/jeunesses 2011/1 (N° 57), 57.
    Alonzo P., 1998, « Les rapports au travail et à l’emploi des caissières de la grande distribution. Des petites stratégies pour une grande vertu », Travail et emploi, 76, p. 37‑51.
    Avril C., 2013, « Ambiance raciste dans l’aide à domicile », Plein droit, n° 96, 1, p. 11‑14.
    Beaud S., 2009, « Sur la “discrimination” : quels apports de l’approche ethnographique ? », dans Fassin É., Halpérin J.-L. (dirs.), Discriminations: pratiques, savoirs, politiques, Paris, la Documentation française.
    Bereni L., 2009, « « Faire de la diversité une richesse pour l’entreprise » », Raisons politiques, 35, p. 87‑105.
    Bereni L., Chappe V.-A., 2011, « La discrimination, de la qualification juridique à l’outil sociologique », Politix, n° 94, 2, p. 7‑34.
    Bereni L., Prud’Homme D., 2019, « Servir l’entreprise ou la changer ? », Revue française de sociologie, Vol. 60, 2, p. 175‑200.
    Berson C., 2013, « Testing : la difficulté de l’interprétation de la discrimination à l’embauche », Travail et emploi, n° 135, 3, p. 27‑40.
    Blanchard S., 2018, « Le conseil en égalité professionnelle : quel genre d’entreprise ? », Travail, genre et societes, n° 39, 1, p. 141‑158.
    Bonnet E., Milly B., Verley É., 2013, « Les articulations famille-travail à l’aune du groupe professionnel et du genre : l’exemple des conductrices de train en France », Enfances, Familles, Générations, 18, p. 52.
    Brochard D., Blond-Hanten C., Robert F., 2015, « Les effets de l’invitation européenne à agir sur la conciliation emploi-famille : une analyse comparée de la négociation collective en France et au Luxembourg » , La Revue de l’Ires, n° 85-86, 2, p. 99‑143.
    Bumiller K., Bereni L., Chappe V.-A., Lacalmontie S., Corson F., 2011, « Victimes dans l’ombre de la loi », Politix, n° 94, 2, p. 131‑152.
    Chappe V.-A., 2011, « La preuve par la comparaison : méthode des panels et droit de la non-discrimination », Sociologies pratiques, n° 23, 2, p. 45‑55.
    Chappe V.-A., Keyhani N., 2018, « La fabrique d’un collectif judiciaire », Revue francaise de science politique, Vol. 68, 1, p. 7‑29.
    Chappe V.-A., Quernez E., 2015, « La lutte contre les discriminations, entre droit imposé et droit négocié », dans Baudot P.-Y., Revillard A. (dirs.), L’`Etat des droits, Presses de Sciences Po, p. 119‑148.
    Cognet M., Eberhard M., 2013, « Composer avec le racisme : Postures stratégiques de jeunes adultes descendants de migrants », Migrations Societe, N° 147-148, 3, p. 221‑234.
    De Lescure E., 2011, « De la “seconde chance” à la “sécurisation des parcours professionnels”. Les ambivalences du développement de la formation continue », Regards sociologiques, 41‑42, p. 7‑13.
    Dedieu J.-P., 2004, « L’intégration des avocats africains dans les barreaux français », Droit et societe, n°56-57, 1, p. 209‑229.
    Demilly H., 2020, « (Dé)chiffrer la « mixité ». Usages et appropriations de la quantification dans un programme managérial d’égalité professionnelle », Sociologies pratiques, N° 40, 1, p. 95‑104.
    Dhume F., 2016, « Du racisme institutionnel à la discrimination systémique ? Reformuler l’approche critique », Migrations Societe, N° 163, 1, p. 33‑46.
    Diop C., 2011, « Les femmes noires diplômées face au poids des représentations et des discriminations en France », Hommes & migrations. Revue française de référence sur les dynamiques mig ratoires, 1292, p. 92‑102.
    Dornel L., 1995, « Les usages du racialisme. Le cas de la main-d’œuvre coloniale en France pendant la Première Guerre mondiale », Genèses, 20, 1, p. 48‑72.
    Dubet F., Cousin O., Macé É., Rui S., 2013, Pourquoi moi ? L’expérience des discriminations, Paris, Seuil.
    Duguet E., Leandri N., L’Horty Y., Petit P., 2010, « Are Young French Jobseekers of Ethnic Immigrant Origin Discriminated against? A Controlled Experiment in the Paris Area », Annals of Economics and Statistics, 99/100, p. 187‑215.
    Eberhard M., 2010, « De l’expérience du racisme à sa reconnaissance comme discrimination. Stratégies discursives et conflits d’interprétation », Sociologie, Vol. 1, 4, p. 479‑495.
    Edelman L.B., 2011, « L’endogénéité du droit », dans Bessy C., Delpeuch T., Pélisse J. (dirs.), Droit et régulations des activités économiques: perspectives sociologiques et institutionnalistes, Paris, LGDJ-Lextenso éd.
    Fassin D., 2002, « L’invention française de la discrimination », Revue francaise de science politique, Vol. 52, 4, p. 403‑423.
    Fassin D., 2009, « Une brève histoire des discrimination », dans Fassin É., Halpérin J.-L. (dirs.), Discriminations: pratiques, savoirs, politiques, Paris, La Documentation française, p. 49‑56.
    Fuselier B., Sanchez E., Ballatore M., 2013, « Appartenance professionnelle et articulation travail/famille. Comparaison de deux groupes professionnels : les infirmières et les policiers », Enfances, familles, générations, 18, p. 94‑119.
    Giraud B., Marchand A., Penissat É., 2016, « Le sentiment de discrimination des représentants du personnel. Une étude à partir des données statistiques et monographiques liées à l’enquête REPONSE », Travail et Emploi, 145, p. 87‑119.
    Guillaume C., 2007, « Le syndicalisme à l’épreuve de la féminisation », Politix, no 78, 2, p. 39‑63.
    Guiomard F., Meftah I., 2016, « ‪Entre égalité de traitement et harcèlement, quel fondement juridique de la discrimination syndicale ?‪ », Travail et emploi, 145, 1, p. 59‑85.
    Heinen J., Hirata H., Pfefferkorn R., 2009, « Politiques publiques et articulation vie professionnelle / vie familiale », Cahiers du Genre, 46, 1, p. 5‑16.
    Hmed C., 2009, « La représentation des étrangers dans l’entreprise (1960-1990) », dans Fassin É., Halpérin J.-L. (dirs.), Discriminations: pratiques, savoirs, politiques, Paris, la Documentation française, p. 59‑67.
    Ibos C., 2008, « Les « nounous » africaines et leurs employeurs : une grammaire du mépris social », Nouvelles Questions Feministes, Vol. 27, 2, p. 25‑38.
    Jounin N., 2006, « Les travailleurs immigrés du bâtiment entre discrimination et précarité. L’exemple d’une activité externalisée : le ferraillage », La Revue de l’Ires, n° 50, 1, p. 3‑25.
    Julhe S., Honta M., 2013, « L’articulation travail-famille chez les conseillers techniques sportifs : situations asymétriques entre hommes et femmes », Sociologie, 3, 4, p. 341‑357.
    Lambert M., Marion-Vernoux I., 2014, « Quand la formation continue...Repères sur les pratiques de formation des employeurs et salariés », CEREQ Enquêtes.
    Letablier M.-T., 2009, « Travail et parentalité : des régimes de conciliation variables en Europe », dans Nicole-Drancourt C. (dir.), Conciliation travail-famille: attention travaux, Paris, l’Harmattan (Logiques sociales), p. 77‑87.
    Lewis J., 2008, Ce qui reste de l’égalité hommes-femmes dans les politiques européennes, Presses de l’EHESP.
    Mahon R., 2008, L’OCDE et l’agenda sur la conciliation vie familiale-vie professionnelle, Presses de l’EHESP.
    Marc C., Dauphin S., 2008, « Articulation vie professionnelle-vie familiale : de la nécessité de renouveler les questionnements de recherche », Recherches et Prévisions, 92, 1, p. 119‑123.
    Mennesson C., 2005, « Les femmes guides de haute montagne : modes d’engagement et rapports au métier », Travail, genre et sociétés, 13, p. 117‑137.
    Mercat-Bruns, Boussard-Verrecchia, 2015, « Appartenance syndicale, sexe, âge et inégalités: vers une reconnaissance de la discrimination systémique? », Revue de droit du travail, 11, p. 660‑671.
    Milner S., Demilly H., Pochic S., 2018, « Bargained Equality: The Strengths and Weaknesses of Workplace Gender Equality Agreements and Plans in France », British Journal of Industrial Relations, 57, 2, p. 275‑301.
    Ndiaye P., 2009, « Les Noirs et leur perception de la discrimination raciale dans le monde du travail en France depuis les années 1960 », dans Fassin É., Halpérin J.-L. (dirs.), Discriminations: pratiques, savoirs, politiques, Paris, La documentation française, p. 69‑82.
    Nielsen, L.B., Nelson, R.L. (dirs.), 2005, Handbook of Employment Discrimination Research: Rights and Realities, Springer Netherlands.
    Noël O., 1999, « Intermédiaires sociaux et entreprises : des coproducteurs de discriminations ? », Hommes & Migrations, 1219, 1, p. 5‑17.
    Pattieu S., 2009, « Souteneurs noirs à Marseille, 1918-1921 Contribution à l’histoire de la minorité noire en France », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 64e année, 6, p. 1361‑1386.
    Pitti L., 2001, « Grèves ouvrières versus luttes de l’immigration : une controverse entre historiens », Ethnologie francaise, Vol. 31, 3, p. 465‑476.
    Pitti L., 2005, « Catégorisations ethniques au travail. Un instrument de gestion différenciée de la main-d’œuvre », Histoire & mesure, XX, XX-3/4, p. 69‑ 101.
    Pochic S., Brochard D., Chappe V.-A., Charpenel M., Demilly H., Milner S., Rabier M., 2019, L’égalité professionnelle est-elle négociable ? Document d’études, Volume 1.
    Pochic S., Guillaume C., 2013, 36. Syndicalisme et représentation des femmes au travail, La Découverte.
    Pohn-Weidinger A., Weissmann M., 2017, « L’ouvrier, l’entretien et l’évolution : l’appropriation de la Loi 2014 dans une usine automobile », Sociologies pratiques, 35, p. 95‑104.
    Poiret C., 1998, « Les “originaires d’outre-mer” dans la CGT », dans Organisations syndicales, immigrants et minorités ethniques en Europe : rapport au Fonds Social Europée.
    Poiret C., 2005, « Articuler les rapports de sexe, de classe et interethniques », Revue européenne des migrations internationales, 21, 1, p. 195‑226.
    Prévost J., Messing K., 2001, « Stratégies de conciliation d’un horaire de travail variable avec des responsabilités familiales », Le travail humain, Vol. 64, 2, p. 119‑143.
    Prévot E., 2010, « Féminisation de l’armée de terre et virilité du métier des armes », Cahiers du Genre, 48, 1, p. 81‑101.
    Pruvost G., 2007, « La dynamique des professions à l’épreuve de la féminisation : l’ascension atypique des femmes commissaires », Sociologie du travail, 49, 1, p. 84‑99.
    Revillard A., 2006, « La conciliation travail-famille : un enjeu complexe pour le féminisme d’État », Recherches et prévisions, 85, p. 17‑27.
    Revillard A., 2009, « Quelle politique pour les mères en emploi ? Le Comité du travail féminin et la conciliation travail-famille dans les années 1970 », dans Conciliation travail-famille: attention travaux, Paris, l’Harmattan, p. 89‑98.
    Zimmermann B., 2019, « Sécuriser les parcours par le compte: formation continue, droits subjectifs et politiques de la singula rité », dans Le parcours en question, Lille, Presses Universitaires du Septentrion.

     

    Pré-requis obligatoires

    Avoir suivi les cours de Genre, famille et salariat et celui de Activité, travail et santé du M1

    Contact

    Faculté des sciences sociales

    22, rue René Descartes
    67084 STRASBOURG CEDEX
    0368856617

    Formulaire de contact

    Responsable

    Axel Pohn-Weidinger


    Parcours : Inégalités, discriminations, enquêtes, terrains (INEDITE)

    Le 31 janvier 2023
    De 18h30 à 20h00
    Salle 21 au 1er étage. Institut d’Anatomie Pathologique, Hôpital Civil, Strasbourg.
    janv. 1 2023

    Julie Sedel inaugure une nouvelle émission du site Arrêt sur images, site dédié à l'actualité et la...