Search & Find
Accueil
Accueil   >   Actualités & Agenda   >   Agenda : Soutenance de Thèse : Hanane Karimi

Soutenance de Thèse : Hanane Karimi

Le 21 septembre 2018
De 14h00 à 19h00
Amphi 210, Espace St Georges à l'IEP de Strasbourg, 47 avenue de la Forêt Noire, 67082 Strasbourg

Thèse de doctorat en sociologie intitulée :


Assignation à l'altérité radicale et chemins d'émancipation: étude de l'agency de femmes musulmanes françaises.

 

Cette thèse a été préparée sous la direction de Anne-Sophie LAMINE (Professeure de sociologie - Université de Strasbourg, SAGE) .

 

Membres du jury: 


Mme AMIRAUX Valérie, Professeure - Université de Montréal, Département de sociologie (rapporteure)

Mme LIEBER Marylène, Professeure - Université de Genève, Institut des études de genre (rapporteure)

Mme MONCHATRE Sylvie, Professeure- Université de Lyon 2, IETL

Mme DE GALEMBERT Claire, Chargée de recherche CNRS - Institut des Sciences Sociales du Politique, ENS Cachan

Mme BALAS Marie, MCF - Université de Strasbourg, DynamE.


Résumé:


À travers l’étude de trois espaces de mobilisation politique, professionnel et religieux, notre thèse de doctorat analyse l’agency de femmes musulmanes françaises. Dans une perspective sayadienne, nous décrivons l’assignation à l’altérité radicale dont héritent ces femmes d’ascendance maghrébine en dépit de leur naissance et leur socialisation en France. Nous apportons une attention particulière aux conditions sociales d’existence de classe ouvrière qui influent la manière d’être au monde et qui renforcent le poids de la dévalorisation sociale. Cesfemmes revendiquent le droit à l’égalité de traitement et à la justice sociale par le biais d’engagements divers. La valorisation de l’identité stigmatisée ainsi que la prise du voile s’inscrivent dans une dynamique de retournement du stigmate dans sa forme la plus symbolique qui illustre l’affirmation à la légitimité à exister nationalement comme telles. Dans une perspective honnethienne, nous analysons les luttes pour la reconnaissance investies par ces femmes. Nous montrons les conditions et les effets de ces engagements sur leurs parcours biographiques. Les mobilisations politiques, professionnelles ou religieuses trouvent dans les collectifs le socle du déploiement d’une puissance d’agir qui transforme les subjectivités de ces femmes et implique le questionnement des normes politiques et religieuses et les engagent dans une critique des rapports de domination. Ces transformations par l’engagement collectif constituent les bases de chemins d’émancipation que nous analysons dans cette thèse.
Mots clés : Assignation, Islam, femmes, agency, reconnaissance, mobilisation, émancipation.

Le 19 octobre 2018
De 14h00 à 17h00
Misha - Salle Europe
Du 21 octobre 2018 au 21 novembre 2018
De 14h00 à 16h00
Faculté de Médecine
sept. 26 2018

La chaire Sociologie politique de la transparence européenne a pour ambition de développer des...